La Seat Leon se refait un contenu

il y a 1 sem. | Laurent Zilli

Alors qu’on la croyait condamnée, Seat se remet au contraire en ordre de bataille pour affronter les prochaines années. C’est la Leon qui ouvre le bal des mises à jour, dont profitera toute la gamme.

Certes, la Leon n’était pas en fin de carrière, puisque l’actuelle génération a été lancée en 2020. Sa présente mise à jour est donc dans l’ordre des choses, mais on se réjouit que Seat se retrousse les manches pour sa nouvelle vie de « marque abordable » du groupe VW, alors que ce dernier envisageait jusqu’il y a peu de mettre le constructeur espagnol sur une voie de garage. Voici donc la Leon renouvelée. Mais extérieurement, ça ne se verra – et encore – que si on coche l’option des phares LED matriciels. En fait, c’est à l’intérieur et sous le capot que ça se passe.

Ecran large

La première nouveauté sautera aux yeux : le tableau de bord est désormais assuré par un écran 10,25’’, et au centre de la console trône un second écran « flottant », 10,4’’ en série, 12,9’’ en option. Comme dans la Golf, cet écran est souligné par des commandes tactiles éclairées pour la climatisation et autres fonctions. Seat ajoute un chargeur smartphone sans fil. Du côté mécanique, ça change pas mal. Exit le moteur essence 3 cylindres d’entré de gamme, il est remplacé par un 4 cylindres 1.5 TSI, dégonflé à 115 ch. Le même moteur est proposé avec micro-hybridation, avec 115 ou 150 ch. Le 2.0 TDI 150 ch est également de la partie, et on retiendra surtout l’évolution de la version PHEV. Le moteur thermique 1.4 TSI est remplacé par un 1.5 TSI. La puissance cumulée reste là même, à 204 ch, en revanche l’autonomie électrique atteint maintenant quelque 100 km grâce à une batterie de plus grande capacité. Les prix ne sont pas encore connus.

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris