Unique et craquant, ce concept-car italien est à vendre

il y a 2 sem. | Laurent Zilli

Construit en 1955 pour séduire la clientèle américaine, ce petit concept-car nous rappelle que son constructeur a fait bien plus que des pots de yaourts survitaminés.

Avec ces derniers mots de l’intro, les plus connaisseurs ont compris qu’on parle d’Abarth, qui n’était effectivement pas coincé dans la monoculture de la Fiat 500 boostée. Outre quelques sportives « civiles » et modèles de compétition de son cru, la marque au scorpion a notamment commis en 1955 une trilogie de concepts-cars, dont la mission était d’attirer les riches acheteurs des USA : il y eut la voiture de course 207 A Spyder, le coupé 209 A, et cette 208 A Spyder. La première a été produite à plusieurs  exemplaires, le coupé et la Spyder, dessinée par Michelotti pour le carrossier Boano, sont en revanches des pièces uniques.

Vente privée

Sous la robe bi-colore, arborant des ailes pronnoncées (tout pour plaire aux Américains des années 1950), difficile d’imaginer que se cache une base de modeste Fiat 1100. Selon sa tradition, Abarth avait toutefois bien essoré le moteur 1.1 litre, pour le faire passer de 36 à 67 ch. Passée dans les mains de trois différents propriétaires en 50 ans, la petite Abarth a été très bien traitée, et a profité en 2009 d’une restauration mécanique et de menues retouches de carrosseries. Il y a quelques années, la voiture a reçu de son quatrième propriétaire une réfection totale de la carrosserie et de sa peinture, pour un montant de quelque 30.000€. Mais il avait été décidé de laisser les sièges et la moquette « dans leur jus » pour conserver son caractère authentique à la voiture. Excellent choix, à notre avis. L’Abarth 208 A Spyder fait actuellement l’objet d’une vente privée sur le site de RM Sotheby’s. Le prix est inconnu.

Mots-clés: Insolite Abarth
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris