Essai Fiat 600e : un peu de douceur dans ce monde de brutes

il y a 1 sem. | Nicolas Morlet

La nouvelle Fiat 600 vient prendre la relève du 500X. Elle en conserve l’allure générale de petit SUV tout en rondeurs, et fait de sa motorisation électrique son fer de lance avant l’arrivée de futures versions hybrides.

Avec son regard enjôleur, ses gables tout en douceur et ses couleurs pastel : difficile de ne pas succomber au charme de la Fiat 600. Les couleurs ont d’ailleurs toute leur importance, puisque conformément à la nouvelle politique de Fiat, la 600 ne comptera pas de gris à son nuancier. A la place, des teintes rappelant son Italie natale aux noms qui laissent rêveur : « Blue Sea of Italy »,  « Orange Sun of Italy », « Sable Earth of Italy » ou « Vert Sky of Italy ». Auxquelles s’ajoutent le rouge, le noir et le blanc pour la finition (RED), Fiat ayant renouvelé son partenariat avec l’organisme caritatif cher à Bono.

Avenger adouci

Ne tournons pas autour du pot : cette 600e est une (très) proche cousine de la Jeep Avenger, sacrée Voiture de l’Année 2023. Et cela se remarque à bord, où la partie inférieure du tableau de bord est identique à l’Américaine. Sauf qu’ici encore les angles ont été gommés, et toute la moitié supérieure est habillée de courbes douces qui font évidemment le lien avec la 500e. Le tout est correctement assemblé et les matériaux et habillages sont là-encore colorés. L’instrumentation s’affiche bien sûr sur une dalle numérique, et le multimédia permet de reproduire les Apps des Smartphones Apple et Android.

A l’arrière, l’habitabilité est très correcte pour un usage familial où ces places seront principalement utilisées par des enfants. Par contre, le coffre n’affiche que 360 litres, ce qui est dans la moyenne inférieure de la catégorie.

Confortable avant tout

La Fiat 600e adopte la batterie de 54 kWh et le moteur de 156 chevaux communs à la plupart des électriques de Stellantis. Un ensemble qui procure beaucoup de douceur et une très belle vivacité au petit SUV, à fortiori dans et autour des agglomérations. Mais elle se montre également très à l’aise sur route, où son confort et son comportement assuré ne font jamais défaut, même lorsque le rythme s’accélère.

Verdict

Avec son confort soigné et son allure sans la moindre once d’agressivité, la Fiat 600 incarne une forme de douceur automobile, qui plaira à tous ceux qui craquent pour le look de la 500 tout en ayant besoin de plus d’espace et de praticité. Et cette version électrique est à considérer, tant sa motorisation se marie bien à ce tempérament. D’autant que les 406 km WLTP par charge de batterie sont réalistes, puisque nous sommes arrivés à la consommation officielle de 15,1 kWh/100 km lors de cet essai. Le tarif débute à 36.000€ pour la finition (RED), déjà full-options.

Ses bons côtés :

-           Son style tout en douceur

-           Son confort de marche

-           Sa consommation et son autonomie réelles

 

Fiat 600e

Longueur : 4,170 m

Largeur : 1,780 m

Hauteur : 1,520 m

Coffre : 360 l

Poids : 1 520 kg

Batterie : 54 kWh

Puissance : 156 ch

Couple : 260 Nm

Consommation moyenne : 15,1 kWh/100 km

Consommation de l’essai : 15,2 kWh/100 km

Autonomie : 409 km WLTP

Vitesse max : 150 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : 9 s

Prix de base : 36 000€

Mots-clés: Essais auto Fiat
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris