Edito - Oui, il y a à nouveau de mauvaises voitures !

il y a 1 sem. | Stéphane Lémeret

« On est d’accord qu’aujourd’hui il n’y a plus vraiment de mauvaises voitures ? » Cette phrase, je l’entends depuis mes débuts dans le métier, voici une trentaine d’années.

« On est d’accord qu’aujourd’hui il n’y a plus vraiment de mauvaises voitures ? » Cette phrase, je l’entends depuis mes débuts dans le métier, voici une trentaine d’années. Et oui, durant près de trois décennies, j’étais plus ou moins d’accord avec ces discussions de comptoirs. Il y a certes toujours eu des voitures meilleures ou un peu moins bonnes que les autres, mais plus vraiment de catastrophes ambulantes. Eh bien, depuis quelques mois, ce n’est plus le cas : certaines voitures essayées récemment m’exaspèrent, me rendent nerveux lorsque je les conduis, et sont carrément dangereuses ! Début mai, j’ai ainsi pris le volant d’un gros SUV électrique (à plus de 100.000 euros) durant quelques jours, et je n’ai jamais été aussi content de rendre une voiture d’essai. Cette auto est absolument insupportable, n’en faisant qu’à sa tête, donnant des coups de volant intempestifs et dangereux pour respecter coûte que coûte les lignes blanches ; bippant et freinant sans raison… Une véritable plaie, qui vous dit de tenir votre volant alors que vous l’agrippez des deux mains… Bref, un véritable concentré de tout ce que certains constructeurs automobiles font aujourd’hui de travers ! Et je ne vous parle même pas de la tenue de route rock’n roll, du contrôle vocal totalement débile, du fait qu’on ne peut pas orienter les ouïes d’aération, ou encore des kitschissimes boutons en plastique doré. En tout, j’ai noté 17 défauts pour cette auto, ce qui ne m’était encore jamais arrivé en trente ans de carrière et plus de 2.000 modèles essayés !
Donc oui, méfiez-vous car aujourd’hui, il y a de nouveau de mauvaises voitures sur le marché. Celle évoquée ici n’est pas la seule mais c’est assurément une des pires. Je ne vais pas la nommer (pour éviter que la marque en question pense que j’ai quelque chose contre elle, ce qui n’est absolument pas le cas) mais si je vous dis qu’elle est d’origine anglaise, spécialisée dans les petites sportives légères, mais que ce modèle de près de 3 tonnes est fabriqué en Chine par son nouveau propriétaire local, vous devriez trouver facilement…

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris