L’administration Obama veut faciliter le développement de la voiture autonome tout en l’encadrant.

Obama croit en la voiture autonome et le Président américain, bien qu’en fin de mandant, a récemment débloqué des fonds pour cela. Mais il fixe aussi des règles pour encadrer le développement de cette technologie, afin d’éviter les incidents, comme ce fut récemment le cas avec Tesla. Le guide de bonnes pratiques élaboré entre l’administration Obama et les acteurs impliqués dans le développement de la voiture autonome (Tesla, Google, Uber, Ford, General Motors et les constructeurs étrangers) vise à centraliser les différentes règlementations techniques des véhicules autonomes. Les constructeurs devront par exemple partager les données et informations concernant leurs technologies avec l’autorité fédérale avant les tests en situation réelle, afin de rassurer l’opinion publique. Mais l’administration Obama est toutefois convaincue que la voiture autonome permettra de limiter le nombre d’accidents sur les routes et elle compte donc faciliter le développement de cette technologie, notamment en réduisant le délai des procédures de validation des tests sur route.

LEGENDE : Un guide de bonnes pratiques a été élaboré par l’administration Obama et les acteurs impliqués dans le développement de la voiture autonome.