Sous ses dehors de break familial se cache une voiture au tempérament fougueux où se mélangent de beaux et bons ingrédients. Une voiture de sport qui donne de la voix en permanence.

 

L’intérieur est conforme à l’ensemble de la production coréenne et l’on y retrouve immédiatement ses marques. Des boutons disséminés tout autour du conducteur, visibles et parfois invisibles pour certains comme l’antipatinage, l’ouverture du coffre, le lane assist et le détecteur pour angle mort. Sous les yeux, compte-tours et compteur sont côte à côte séparés par un petit écran digital source d’informations que l’on paramètre au départ du volant. Température d’eau et jauge à essence complètent cet affichage on ne peut plus traditionnel. Tout comme sur le parechoc, les bas de caisse et les sièges avant reçoivent de petites stries rouges qui accentuent le caractère sportif de cette voiture. Même les jantes sont entourées dans leur partie centrale d’un petit cercle du même ton au même titre que la bande LED qui entoure l’arrière de la voiture. Il n’y a pas à dire, les designers se sont surpassés pour apporter leur touche personnelle à cette Proceed.

Deux tiers un tiers

A l’arrière, les passagers bénéficient d’un espace suffisant pour leurs jambes grâce aux 4,61 mètres de longueur de la carrosserie. On doit simplement regretter l’absence de prises USB ou d’un quelconque réglage de la climatisation. La banquette séparable 2/3-1/3 ne profite pas d’un réglage de l’inclinaison du dossier et seul un accoudoir viendra égayer cette ambiance un peu simpliste. Par contre, dès la mise en route, le moteur donnera de la voix et même sans enclencher le mode Sport. Kia a résolument opté pour une attitude dynamique et n’a pas hésité a laissé filtrer quelques décibels au démarrage et aux rétrogradages. Mais n’est-ce pas ce qu’on attend d’une sportive ?

Boite 7

Bien calé dans un siège type « baquet », il faudra cependant éviter de le positionner trop en hauteur sous peine de donner de la tête dans le plafond. Il est vrai que cette Proceed a revu certaines de ses dimensions à la baisse. Comme la garde au sol et le toit avec une hauteur de caisse de 13,5 cm et une hauteur hors tout d’1,42m.  Plusieurs motorisations essence sont disponibles mais pour notre plus grand plaisir, nous avons hérité de la version haut de gamme avec le 1.6 T-GDI de 204 chevaux au lieu des « petits » 1.0 de 120 ch et 1.4 de 140 ch. Une version diesel est également proposée à la vente avec un 1.6 CRDI de 135 ch. Certainement plus économique à l’usage que nos 204 chevaux qui ne cesseront de réclamer un bon 8 litres de moyenne. Ce qui somme toute est assez raisonnable au vu de ses prétentions sportives. La transmission est automatique et se scinde en 7 rapports. C’est vrai qu’en regard de ce que fait la concurrence qui propose déjà des boites auto à 9 rapports, cette Proceed est un peu à la traine mais au demeurant, l’enchainement des rapports est sans à-coups et répond parfaitement à ce qu’on attend d’elle. Vigueur et souplesse.

Vroum-vroum

Quitte à rouler dans une voiture « de jeunes », il ne faut pas hésiter à donner de la voix en enclenchant le plus souvent possible le mode Sport. La sonorité est exacerbée et les rapports de la boite automatique se passent à plus haut régimes. Les suspensions répondent également parfaitement à la demande grâce à leur mixité entre un certain durcissement des ressorts pour la finition GT et une souplesse accrue des autres organes. Ce qui donne de la précision et un bon grip des jantes de 18 pouces, le tout avec suffisamment de confort pour les occupants. Le coffre arrière n’est pas immense (594 litres) mais à plancher plat et avec de beaux espaces de rangements sous le plancher.

Sécurité

Inutile de vous énumérer toute la liste des assistances proposées par Kia, sachez simplement que tout y est ! Du régulateur de vitesse adaptatif au maintien de voies, de l’aide au stationnement à l’avertisseur pour angle mort. Conjointement à tous ces équipements de sécurité, Kia n’a pas oublié de vous connecter et de mettre à votre disposition une plateforme à induction pour charger votre smartphone (option GT Line).

Conclusion

Vous l’aurez compris au travers de ces quelques lignes, j’ai pris énormément de bonheur à conduire cette Proceed qui génère ce que beaucoup de voitures n’octroient plus actuellement, du plaisir. Avoir en charge le transport d’une famille peut également vous apporter de bons moments lors d’une conduite en solitaire, de manière un peu plus dynamique. Le premier prix de la 1.0 T-GDI 120 ISG GT Line débute à 28.890€ pour se conclure à 37.190€ pour la 1.6 T-GDI 204 ISG en finition GT.

Philippe Hunin