Pagani Huayara Epitome : gloire à la boîte manuelle

il y a 1 sem. | Laurent Zilli

Exemplaire unique développé à la demande d’un client, cette Epitome montre que dans un monde de plus en plus automatisé, l’expression ultime de l’exclusivité est la mécanique pure.

La boîte manuelle fait de la résistance. Alors que les grandes marques de sportives prestigieuses, comme Ferrari et Lamborghini, ne proposent plus que des boîtes automatiques, avec pour objectif le dernier carat de la performance, les petits artisans et les départements personnalisation s’adressent encore aux plus puristes de leurs clients fortunés, avec ce qui (re)devient le must de la voiture exclusive : la boîte manuelle. Après l’Aston Martin Valiant et les modèles de Gordon Murray, cette Pagani unique au monde associe à son tour moteur V12 et boîte manuelle, 7 rapports, s’il vous plait !

Carbone teinté

Le moteur en question est, comme toujours chez Pagani, d’origine Mercedes-AMG. En l’occurrence, c’est un 6.0 litres envoyant 864 ch et 1.100 Nm aux roues arrière. Du velu ! Mais l’Epitome est évidemment exceptionnelle à plus d’un titre. On peut citer sa carrosserie toute en carbone teinté de vert, le nez spécifique intégrant des feux de jours uniques, la poupe intégrant un nouvel aileron, les suspensions pilotées qui proposent un mode « Ultra Soft », ou encore cet intérieur qui laisse sans voix, notamment par le mécanisme apparent du pommeau de vitesse. L’élaboration de ce modèle unique a demandé 9 mois d’échange pour la conceptualisation, puis 10 mois de design et de développement. La facture finale n’est pas communiquée. On pensera ce qu’on veut de ce genre de voitures, mais quand c’est beau, c’est beau…

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris