Pas de moteur 3 cylindres dans la Koenigsegg Gemera

il y a 1 sem. | Laurent Zilli

Chez Koenigsegg, on rejoint l’avis de Rimac, qui disait que les acheteurs d’hypercars ne veulent en fait rien d’autre que du gros moteur thermique. Mais le « 3 pattes » n’est pas mort pour autant.

Pour son étonnante hypercar 4 places à moteur arrière, Koenigsegg avait créé un moteur tout aussi étonnant et innovant : un 3 cylindres de 2.0 litres, dont les soupapes ne sont pas contrôlées mécaniquement, mais par des actuateurs électroniques. Une technologie totalement inédite, qui permet d’optimiser les moments, durées et amplitude d’ouverture des soupapes, et d’obtenir des performances ahurissantes. Ainsi, ce moteur développe-t-il dans sa version « client » la puissance de 592 ch. A cela, on ajoute les 789 ch du système hybride « Dark Matter », et on obtient un total de 1.381 ch. Ce n’est donc pas pour un déficit de performances que ce moteur n’équipera pas la Gemera, mais juste parce que les clients n’en veulent pas.

V8

Car il se trouve que Koenigsegg propose aussi un V8 de 5.0 litres, également associé au fameux moteur hybride. Bien sûr, la voiture totalise alors 2.269 ch. Mais le boss de la marque le confirme : ce n’est pas une question de puissance, c’est juste que les clients veulent une mécanique plus charismatique, donc le V8. Le 3 cylindres est-il condamné pour autant ? Non. C’est juste qu’il n’équipera pas la Gemera dans l’immédiat. Mais on peut imaginer que le constructeur suédois puisse vendre ce prodigieux moteur à des tiers, ou au minimum que la technologie de « soupapes électronique » soit utilisée ailleurs.

Mots-clés: Insolite Koenigsegg
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris