Le permis spécial pour les super-sportives est une réalité

il y a 1 sem. | Laurent Zilli

Le permis de conduire spécial pour les voitures ultra-puissantes entrera en vigueur le 1er décembre 2024, et prendre le volant d’une de ces voitures sans ce permis sera passible de peines sévères.

Juste un détail : ça se passe très, très loin d’ici. C’est en effet le gouvernement d’Australie-Méridionale, l’un des états qui composent l’Australie, qui vient de promulguer cette nouvelle loi. Elle était dans l’air depuis quelques années, quand le conducteur d’une Lamborghini Huracan avait perdu le contrôle de sa voiture, et avait mortellement fauché une jeune fille sur le trottoir. Le conducteur avait été acquitté, et c’est ce qui fit germer l’idée d’un permis de conduire spécifique.

Jusqu’à 1 an de prison

En pratique, il faudra, à partir du 1er décembre prochain, être en possession d’un permis « U » pour conduire une voiture de plus de 370ch par tonne, et cela vaut aussi pour les voitures qui n’entrent pas dans cette catégorie après modification, et pour les voitures anciennes. L’obtention de ce permis passe par une formation en ligne sur les risques des voitures performantes, leurs aides à la conduite et la bonne façon de les utiliser. Ensuite, les candidats devront passer un test pratique. Si un conducteur est contrôlé au volant d’une voiture concernée, sans le permis ad hoc, la première amende est de 1.500€. En cas de récidive, la peine peut aller jusqu’à un an de prison. Et ce n’est pas tout : il est en outre interdit de déconnecter les aides électroniques de la voiture, sous peine d’amende dépassant les 3.000€, et de six « points-malus » (à 12 points, c’est le retrait de permis). Enfin, ceux qui auront causé un accident avec ces aides désactivées pourront être inculpés de coups et blessures, voire d’homicide, par usage inapproprié d’un véhicule ». Ça ne rigole pas, aux antipodes !

Mots-clés: Insolite
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris